L’arbre de Farès

Partant d’un croisement entre deux transcriptions apparemment complètement éloignées, cette démarche explore des formes du langage avec comme principal champ d’action le dessin. Le projet s’interroge sur les façons de percevoir, de relever mais aussi sur la manière de « lire » afin de susciter