Lettre lieu

 

Partant d’un croisement entre deux transcriptions apparemment complètement éloignées, cette démarche explore des formes du langage avec comme principal champ d’action le dessin. Le projet s’interroge sur les façons de percevoir, de relever mais aussi sur la manière de « lire » afin de susciter un nouveau regard. Quelle attitude adopter pour décrypter l’information ?

Par un processus de répétition, la représentation des graphèmes et celle d’un paysage se superposent, se complètent jusqu’à former une écriture hybridée. Cette limite instable montre une écriture en perpétuelle recherche d’un équilibre, basculant tantôt vers le texte, tantôt vers le paysage.

Des signes presque reconnaissables donnent l’impression de savoir comment naviguer dans cette transcription puis nous perdent, nous renvoyant sans cesse d’un registre à l’autre. Un paysage abstrait qui se lit à la manière d’un texte, un texte illisible qui décrit un paysage. Telle est l’idée de manipuler nos manières « d’écrire » pour communiquer le monde qui nous entoure et d’un langage en devenir.